02 MAI 18 0 commentaire
Une nouvelle Unité de Chirurgie Ambulatoire

Une nouvelle Unité de Chirurgie Ambulatoire

La Clinique de l’Orangerie vient d’ouvrir une nouvelle Unité de Chirurgie Ambulatoire (UCA), pour les interventions chirurgicales sans nuit d’hospitalisation. 

 

Le développement de la chirurgie ambulatoire constitue un enjeu majeur en matière de qualité et de sécurité des soins. Elle est même devenue une priorité pour les pouvoirs publics. Ce mode d’intervention présente en effet de nombreux avantages. Le patient récupère plus rapidement, avec moins de nausées, moins de douleurs et une cicatrisation plus rapide. Il est aussi prouvé que les risques d’effets secondaires de la chirurgie (infections, phlébites, embolies…) sont réduits en ambulatoire.

 

« Aujourd’hui, plus de 55% des interventions à la Clinique de l’Orangerie sont réalisées en ambulatoire, contre 35% en 2016, précise Patrick Wisniewski, directeur de l’établissement strasbourgeois. Cela représente une croissance de 60%, ce qui est considérable ! »

 

Ce projet a été défini en étroite collaboration avec les chirurgiens, anesthésistes et représentants des personnels non médicaux de la clinique. Plusieurs esquisses ont été élaborées par l’architecte qui a accompagné la clinique dans ce projet et c’est l’esquisse définitive validée par tous qui a été mise en chantier. Pour mener à bien ce projet, le 1er étage de l’établissement qui comptait 47 lits orthopédiques, a été scindé en deux. Une partie a conservé l’activité d’hospitalisation conventionnelle. L’autre a été transformée en une Unité de Chirurgie Ambulatoire de 23 places se décomposant en 17 box individuels et 3 box doubles. Cet investissement d’un montant d’ 1,3 million d’euros permet aujourd’hui d’accueillir les patients et de leur famille dans des salons chaleureux et confortables, à l’architecture intérieure particulièrement soignée. En fonction de leurs souhaits, les patients sont ensuite installés dans des box individuels, doubles ou sur des fauteuils.

 

Le patient, acteur de sa guérison
Cette unité de 650 m² répond de façon optimale au développement de la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC), un mode de prise en charge innovant qui accélère la reprise de l’autonomie des patients après une intervention chirurgicale, en toute sécurité. Pour cela, le patient devient le principal acteur de sa guérison. « La RAAC est notre prochaine étape, explique le directeur. Prochainement, nous proposerons aux patients de participer à une réunion d’information sur leur future prise en charge, en présence du chirurgien, de l’anesthésiste, du kinésithérapeute et de l’infirmière dédiée à la RAAC. Un patient opéré interviendra également afin de partager son expérience. » Être mieux informé permettra au patient de se rendre dans les meilleures conditions au bloc opératoire et de participer aux choix thérapeutiques.

 

Mais ce n’est pas tout : avec la RAAC, les patients bénéficient aussi d’une chirurgie mini-invasive (petite incision) qui réduit le traumatisme opératoire et ses conséquences. De même, les techniques d’anesthésie récentes limitent les effets indésirables d’une anesthésie conventionnelle pour faciliter la rééducation et permettre au patient de retrouver sa mobilité le plus rapidement possible.


Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.